Philippe Lamberts (Ecolo): «Les entreprises décideront seules ce qui est un secret d’affaires»

Philippe Lamberts © René Breny
Philippe Lamberts © René Breny

Jeudi, à Strasbourg, le Parlement européen pourrait adopter la directive sur la protection du secret des affaires. Un texte controversé qui va entraver le travail au quotidien des journalistes et intimider plus d’un candidat lanceur d’alerte. Elle vise à protéger les savoir-faire et les informations commerciales que les entreprises entendent conserver à l’abri des regards, et notamment de ceux de leurs concurrents.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct