A Bruxelles, le constat d’un climat dégradé entre police et sans-abri

A Bruxelles, le constat d’un climat dégradé entre police et sans-abri
BELGA.

Il y a quelques semaines, une capsule vidéo de « Libres, Ensemble », le média en ligne du Centre d’action laïque, faisait état d’une arrestation controversée. Elle donnait à voir l’interpellation, par des policiers de zone Bruxelles-Capitale-Ixelles, de deux travailleurs de rue de l’ASBL Diogènes pour « trouble à l’ordre public ». Les travailleurs de l’association connue pour son travail de terrain auprès des sans-abri à Bruxelles « rappelaient simplement les droits d’un habitant de la rue qui était insulté et menacé de coups », s’inquiète dans cette même capsule le directeur de l’ASBL, Laurent Demoulin, avant de dresser le constat plus général : « On observe une montée en puissance de la tension entre la police et les habitants de la rue dans certains lieux de la capitale. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct