La cohabitation fait tache d’huile

La cohabitation fait tache d’huile

La cohabitation (coliving en anglais), ou l’art de partager à plusieurs un endroit de vie basé sur la vie en communauté, a fait du chemin en Belgique. Pour ceux qui en douteraient encore, il suffit de voir le succès que rencontre le phénomène Cohabs, acteur majeur dont les premiers pas dans le secteur remontent à 2016 avec une première demeure achetée à Schaerbeek. Cinq ans plus tard, Cohabs, c’est 21 maisons et 380 chambres fonctionnelles dans 7 quartiers à Bruxelles, et 15 autres bâtiments en travaux ou en acquisition. Sans parler d’une extension du modèle à Paris et à New York.

Avec Cohabs Osa, les fondateurs se lancent dans un nouveau segment : celui de la cohabitation destinée aux couples, aux familles monoparentales et aux personnes plus âgées. A Ixelles, à deux pas de la célèbre place du Châtelain qui ne demande qu’à oublier au plus vite le covid, une nouvelle demeure de 1.200 m2 pourvue de 19 chambres et autant de salles de bains vient d’ouvrir ses portes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct