Jean-Claude Fontinoy accusé d’avoir perçu un pot-de-vin de plusieurs dizaines de milliers d’euros

Jean-Claude Fontinoy accusé d’avoir perçu un pot-de-vin de plusieurs dizaines de milliers d’euros
Belga

Au début de l’été 2017, Jean-Claude Fontinoy, à l’époque expert au cabinet du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, aurait reçu un montant cash de 50.000 euros de l’homme d’affaires Aldo Vastapane. Ce dernier voulait forcer une solution politique au litige opposant le prince Laurent à la Libye, sommée par un jugement belge de lui rembourser 48 millions d’euros investis à fonds perdus dans un projet environnemental.

Ces accusations de corruption figurent dans un procès-verbal dont l’existence est révélée ce jeudi par « Le Soir » et « Médor ». Le P.-V. a été rédigé par un magistrat expérimenté. Celui-ci affirme avoir assisté à une réunion privée, à l’automne 2020, où un membre du groupe Vastapane a tout raconté.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct