Le patron des JO de Tokyo sur la sellette après ses propos sexistes

@News
@News

«  Si les appels à ma démission deviennent plus forts, je pourrais être obligé de quitter mon poste », a déclaré M. Mori au quotidien Mainichi.

« J’aimerais présenter mes excuses », a-t-il ajouté, assurant avoir parlé « sans réfléchir ».

Une conférence de presse de M. Mori a été annoncée par Tokyo-2020 pour jeudi 14h00 heure locale (05h00 GMT).

Toutefois d’après la chaîne de télévision Nippon TV, qui dit avoir également parlé à M. Mori dans la matinée, il n’a pas l’intention de démissionner pour le moment.

Mercredi, cet ancien Premier ministre du Japon (2000-2001) âgé de 83 ans s’était plaint que « les conseils d’administration avec beaucoup de femmes prennent beaucoup de temps », car elles ont selon lui « du mal à finir » leurs interventions, selon des propos rapportés par le journal nippon Asahi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct