Coronavirus: une étude s’est penchée sur les risques de contagion via les objets fréquemment touchés

Coronavirus: une étude s’est penchée sur les risques de contagion via les objets fréquemment touchés

Poignées de portes, touches de distributeurs ou autres boutons-poussoirs, le coronavirus peut se trouver sur des objets touchés par de nombreuses personnes. La probabilité de contagion par cette voie est très faible, selon des recherches avec participation de l’Eawag.

Deux études auxquelles l’Institut de recherche sur l’eau (Eawag) a contribué montrent qu’il n’y a pas vraiment de raison de s’inquiéter : la probabilité de se contaminer avec le SARS-CoV-2 de cette manière est beaucoup plus faible que par d’autres voies.

Les biologistes ont testé près de 350 échantillons prélevés d’avril à juin 2020 à la surface des portes de magasins, des couvercles de conteneurs à poubelles, des touches de distributeurs de billets, des pistolets de pompes à essence ou des boutons-poussoirs pour piétons.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct