Des procédures d’écartement définitif entamées pour trois policiers soupçonnés de viol

Des procédures d’écartement définitif entamées pour trois policiers soupçonnés de viol
Pierre-Yves Thienpont

Des procédures pour un écartement définitif ont été entamées par notre chef de corps », a déclaré jeudi matin la porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, Ilse Van de Keere, au sujet de trois policiers de la zone inculpés à Liège pour viol.

Cinq policiers travaillant pour la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles et résidant à Liège ont été interpellés mardi, soupçonnés de faits de mœurs. La police bruxelloise a précisé que ces agents ont été interpellés « pour des faits survenus dans la sphère privée ».

Après audition, deux d’entre eux ont été relaxés. Les trois autres ont été déférés mercredi devant un juge d’instruction de Liège. Celui-ci les a ensuite inculpés et placés sous mandat d’arrêt pour viol et voyeurisme. L’un d’eux a également été inculpé d’attentat à la pudeur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct