Après GameStop, l’argent a été l’autre cible de la communauté des traders numériques

Après GameStop, l’argent a été l’autre cible de la communauté des traders numériques
Brendan McDermid/Reuters

Ce lundi 1er février, une autre journée de folie s’est déroulée à Wall Street, une journée encore et toujours dominée par la communauté des day-traders, de petits investisseurs qui achètent et vendent au jour le jour, à très court terme. La forte volatilité de certains titres a souvent entraîné la suspension des transactions sur les plateformes numériques les plus populaires, celles où transitent les commandes et les transactions gratuites. En raison du nombre très élevé de petites opérations, les défaillances techniques sont fréquentes. L’une de ces plateformes gratuites, Robinhood, a dû se recapitaliser à hauteur de 3,4 milliards de dollars (2,85 milliards d’euros) pour faire face aux coûts d’une explosion imprévue du volume des échanges.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct