Fermeture de 44 guichets: la patronne de la SNCB parle de rupture de confiance avec le ministre de la Mobilité

Sophie Dutordoir
Sophie Dutordoir - Le Soir

La patronne de la SNCB, Sophie Dutordoir, n’a pas mâché ses mots à l’adresse du ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet. Dans un courrier qu’elle a adressé mardi au ministre, elle s’insurge contre son attitude dans le dossier de la fermeture des guichets des gares et estime que la confiance entre eux est rompue.

L’opérateur des chemins de fer a annoncé lundi qu’il fermerait progressivement 44 guichets. La décision avalisée par le conseil d’administration a été dénoncée par les syndicats, l’association Navetteurs.be et, dans les rangs politiques, aussi bien par l’opposition qui a ciblé Ecolo que par plusieurs sections locales des Verts. Dans un communiqué, M. Gilkinet indiquait qu’il avait demandé des garanties mais ne remettait pas en cause la décision elle-même.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct