Le patron des Jeux olympiques de Tokyo refuse de démissionner après ses propos sexistes

AFP
AFP

Ces déclarations « allaient à l’encontre de l’esprit des Jeux olympiques et paralympiques » et étaient par conséquent « inappropriées », a reconnu M. Mori lors d’une conférence de presse à Tokyo.

« Je voudrais retirer ce que j’ai dit », a-t-il ajouté, disant vouloir s’excuser « auprès de tous ceux qui se sont sentis offensés ».

« Je n’ai pas l’intention de démissionner », a-t-il cependant affirmé, rappelant son « sacrifice personnel pendant sept ans » au service de l’organisation des JO-2020, reportés d’un an à cet été (23 juillet-8 août) à cause de la pandémie de coronavirus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct