Coronavirus: la Hongrie se fie aux vaccins des géants de l’Est

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, contempteur habituel de l’Union européenne, s’est résolument tourné vers les vaccins russe et chinois.
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, contempteur habituel de l’Union européenne, s’est résolument tourné vers les vaccins russe et chinois. - Reuters

Analyse

C’est une tactique sans équivalent dans l’UE, mais pour combien de temps ? Le 29 janvier, une semaine après avoir commandé deux millions de doses de Spoutnik V dont 40.000 viennent d’arriver dans le pays, la Hongrie achetait cinq millions d’ampoules du vaccin chinois Sinopharm.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct