Attentat manqué de Villepinte: peine maximale pour l’agent de l’État iranien

A l’extérieur du tribunal,le verdict a été applaudi par des militants du CNRI - Conseil national de la résistance iranienne -, qui avaient rallié Anvers.
A l’extérieur du tribunal,le verdict a été applaudi par des militants du CNRI - Conseil national de la résistance iranienne -, qui avaient rallié Anvers. - Belga

Le procès de l’attentat manqué de Villepinte s’est clôturé ce jeudi à Anvers : le diplomate iranien qui a fomenté l’attentat, Assadollah Assadi, écope de 20 ans de prison, le couple d’Iraniens de Wilrijk (Anvers) qui l’avait aidé est condamné à 15 ans de prison pour lui et 18 ans pour elle. Ils sont, comme le quatrième du groupe qui écope de 17 ans, déchus de leur nationalité belge, le tribunal estimant qu’ils ont trahi leur statut « dans le but d’effrayer la population et de mettre la Belgique et la France en difficulté ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct