Les smartphones de Google vont mesurer les battements du coeur

Sans avoir besoin d'équipements médicaux ou de montres connectées, les usagers auront accès à ces informations dans l'application de bien-être Google Fit, à partir du mois de mars, grâce à une manoeuvre aussi simple qu'un selfie.

"Nous voulons révéler le potentiel des appareils connectés que nous utilisons tous les jours", a expliqué Shwetak Patel, un directeur de la branche santé du groupe, pendant une conférence de presse.

"Avec l'intelligence artificielle, les capacités de ces appareils sont démultipliées", a-t-il continué. "Et le plus répandu, c'est le smartphone, avec tous ses capteurs."

Les ingénieurs de Google ont mis au point une technique dite d'apprentissage automatisé ("machine learning"). Les utilisateurs auront juste besoin d'ouvrir leur application Google Fit et la caméra détectera les légers mouvements de la poitrine qui se soulève et s'abaisse pour mesurer la fréquence respiratoire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct