Entreprises et coronavirus: le gel des emprunts bancaires allongé

Les salons de coiffure figurent parmi les entreprises concernées.
Les salons de coiffure figurent parmi les entreprises concernées. - Roger Milutin.

Le sujet avait fait débat ces dernières semaines, au Parlement notamment. Des établissements horeca, des entreprises de l’événementiel… arrivées au bout des possibilités offertes par le moratoire sur les crédits, devaient à nouveau rembourser leurs emprunts bancaires, malgré un arrêt de leurs activités toujours d’actualité et des rentrées financières difficilement possibles. Le cabinet du ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V) et le secteur financier sont cependant arrivés à un accord pour solutionner, provisoirement du moins, le problème.

En pratique, le moratoire est « prolongé ». Les sociétés qui n’ont pas encore atteint les 9 mois de reports maximum prévus par les accords précédents peuvent à nouveau geler leurs prêts. La demande devra être formulée au banquier avant la fin mars et la pause dans les versements de mensualité sera d’application jusqu’au 30 juin (précédemment jusqu’au 31 mars). Aucuns frais de dossier ou administratifs ne seront appliqués.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct