Le thé s’invite dans nos petits plats

Prenez garde si vous incorporez du thé à vos recettes sous forme d’infusion. Une minute de trop et c’est l’amertume.
Prenez garde si vous incorporez du thé à vos recettes sous forme d’infusion. Une minute de trop et c’est l’amertume. - Roger Milutin.

Il existe presque autant de variétés de thé que d’amoureux de ce breuvage. Et pour cause, le thé réchauffe l’hiver nombre de ses adeptes. Deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau, le thé ne se résume plus aujourd’hui au petit sachet qu’on trempe dans l’eau chaude. Il ne se laisse plus seulement boire, il se cuisine, aussi ! Ingrédient fétiche des grands pâtissiers, le thé s’invite également dans les préparations salées. « Il est très courant dans la cuisine chinoise, mais il se fait une place de plus en plus importante dans la cuisine française et belge. Les chefs renommés s’amusent à incorporer le thé à toute une série de recettes dans le but de les revisiter. Tout comme pour le vin, le jeu des arômes du thé en cuisine est fabuleux », confie Nathalie Masset, auteure du livre Le bonheur est dans le thé, qui paraîtra le 9 février.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct