Un essai pour évaluer la combinaison des vaccins d’AstraZeneca et de Pfizer

L’étude sur la combinaison des deux vaccins est lancée au Royaume-Uni.
L’étude sur la combinaison des deux vaccins est lancée au Royaume-Uni. - AFP.

La campagne de vaccination actuelle entamée dans plusieurs pays du monde se heurte partout à plusieurs difficultés logistiques. Il y a avant tout les capacités de production des firmes pharmaceutiques qui pour l’heure ne permettent pas de répondre à la demande. Et puis il y a aussi les défis liés à la conservation des vaccins, à leur injection en deux doses ou encore au délai nécessaire entre l’injection de ces deux doses. S’ils utilisent des techniques similaires, ces vaccins sont aussi produits par des firmes différentes comme Pfizer et Moderna pour la technique de l’ARN messager. Ou ils utilisent une tout autre plateforme technologique comme celui d’AstraZeneca, de Janssen ou encore le Spoutnik V qui produisent un vaccin à vecteur viral à base d’un adénovirus affaibli de chimpanzé ou d’humain dans lequel on incorpore l’information génétique nécessaire à la synthèse de la protéine Spike, l’antigène commun à tous les vaccins anti-covid.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct