Le covid n’a pas empêché les tournages en Wallonie et à Bruxelles

Le tournage des «Intranquilles», de Joachim Lafosse.
Le tournage des «Intranquilles», de Joachim Lafosse. - D.R.

On le voit, les films belges à venir ne manquent pas. Tout irait bien dans le meilleur des mondes ? Même en plein covid ? Rappelons que de mars à juin 2020, tout s’est arrêté. Stop total. Plus de tournage, plus rien. Quel fut l’impact de ces semaines sans aucune activité sur le secteur cinématographique en Wallonie et en région bruxelloise ? Laissons parler les chiffres et comparons 2019 avec 2020.

En 2019, le fonds d’aide screen.brussels a soutenu 31 projets (films, séries, documentaires, animation, web, etc.) à hauteur de 3 millions d’euros pour 37 millions d’euros de dépenses générées sur le territoire bruxellois. 1.311 jours de tournage ont été comptabilisés. Du côté de Wallimage, 6,5 millions furent investis sur 41 projets avec plus de 37 millions de dépenses générées en Wallonie. L’équipe dédiée à l’accueil de tournage a assisté 129 projets, représentant 571 jours de tournage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct