John Carpenter Lost themes III: Alive after death

<span>John Carpenter</span> Lost themes III: Alive after death

Avec ce troisième album, le trio poursuit dans la veine découverte voilà six ans et dans laquelle il n’est fait aucune concession à un éventuel modernisme. Si les guitares viennent de temps en temps jeter un voile darkwave ou indus sur ces nouveaux instrumentaux, si le piano s’y glisse en leur donnant un petit accent post-classique, ce disque envoie généralement l’auditeur en arrière dans le temps. On croit même entendre un rien de Kraftwerk dans « The dead walk ». Direction, globalement, les années 80, mais sans nostalgie aucune. Exit, aussi, ce minimalisme du thème de Halloween  : qu’il s’agisse des beats ou des nappes de synthés, tout est plus texturé, plus enveloppant. Et, pour qui a un minimum d’imagination, suffisamment évocateur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct