Venise garde ses masques et renonce à son carnaval

Il y a des masques sur la place Saint-Marc, mais ce ne sont hélas pas des masques de carnaval...
Il y a des masques sur la place Saint-Marc, mais ce ne sont hélas pas des masques de carnaval... - Reuters.

Un tapis négligé de confettis, plumes et serpentins recouvrant des ruelles parfaitement silencieuses et désertes. Cette année, la Cité des doges est en berne. Son carnaval, l’un des plus célèbres au monde, n’aura pas lieu. En raison de la pandémie, l’administration de la ville de Venise a décidé d’annuler tous les défilés, le lâcher des ballons, les processions et, surtout, l’Envol de l’ange, coup d’envoi officiel de ce rituel populaire qui remonte au Moyen Age.

« Cette année, Venise est triste. Pas d’enfants déguisés ou de fêtes, aucune parade à l’horizon… Nous allons peut-être voir débarquer, ce week-end, des habitants de la terre ferme, arborant leurs beaux costumes pour un selfie fugace à la place Saint-Marc. Mais, en raison des risques sanitaires, j’espère qu’ils ne seront pas trop nombreux… », avoue, avec amertume, Anna Maria De Sabbata, une Vénitienne à la retraite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct