Turquie: le président Erdogan au défi d’une fronde étudiante

Manifestation, jeudi à Istanbul: les invectives du pouvoir à l’égard de leur mouvement ne font que renforcer la mobilisation des protestataires.
Manifestation, jeudi à Istanbul: les invectives du pouvoir à l’égard de leur mouvement ne font que renforcer la mobilisation des protestataires. - Reuters

Reportage

Impossible de se tromper de chemin : la direction de l’université du Bosphore est bien indiquée ces jours-ci. Des dizaines de mètres de barrières de police, des dizaines d’officiers en uniforme et en civil balisent l’avenue qui mène aux grilles de l’établissement. Depuis début janvier, chaque jour, des étudiants manifestent sur le campus boisé, sous les fenêtres du recteur. « Personne ne devrait être parachuté à la tête de cette université, ni d’aucune autre université ! » s’écrie Ilkin, 27 ans, élève en master de physique vêtu d’un sweat à capuche noir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct