Silvio Proto incarnait l’insolente réussite d’Anderlecht

PhotoNews
PhotoNews

L’annonce, faite dimanche dernier, de sa rupture avec la Lazio, club avec lequel il n’avait plus disputé la moindre minute le 12 décembre 2019, était un signe avant-coureur d’une fin de carrière qui s’annonçait inéluctable. Vendredi midi, c’est par le biais d’un long message posté sur les réseaux sociaux que Silvio Proto a annoncé « sa sortie de cage » comme il la nomme joliment, en réalité la fin d’une belle et longue carrière commencée au tout début des années 2000. Cette carrière, qui l’aura vu disputer la bagatelle de 600 matchs professionnels (et inscrire 1 but inoubliable…) avec cinq clubs différents (La Louvière, Anderlecht, Ostende, l’Olympiacos et la Lazio), Proto l’aura vécue à du 100 à l’heure, avec une quête de la perfection dont il ne s’est jamais départi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct