Bruxelles: le Palais de Justice a-t-il sa place dans un plan de relance?

Plus que trois années d’échafaudages? C’est l’objectif auquel beaucoup s’accrochent dans le dossier.
Plus que trois années d’échafaudages? C’est l’objectif auquel beaucoup s’accrochent dans le dossier. - Photo news

Soixante millions, un pour cent de la manne européenne, et pourtant c’est sans doute l’une des fiches du plan pour la reprise et la résilience qui fait le plus jaser : la rénovation du Palais de Justice de Bruxelles (du moins une – toute petite – partie du chantier). A la barre Thomas Gunzig, mercredi, dans Matin Première. « L’argent de la relance, on va le filer à ceux qui ont sombré dans la misère ? Non ! Ça va servir à enlever les échafaudages du Palais de Justice. On veut bien être en faillite, vivre dans la misère, sous-payer les soignants, donner cours dans des écoles dégueulasses mais pas vivre dans un pays où le Palais de Justice est entouré d’échafaudages. » Ou l’économiste Etienne de Callataÿ. « C’est une bonne idée de le rénover, une mauvaise de le mettre dans le plan de relance. Il est difficile d’y voir un effet d’entraînement pour l’économie belge. Et du coup, ça décrédibilise l’ensemble du plan : on a l’impression que chacun est venu avec ses vieux projets.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct