L’Horeca se sent abandonné

Au Mont des Arts, à Bruxelles, ce vendredi: «On se sent abandonnés».
Au Mont des Arts, à Bruxelles, ce vendredi: «On se sent abandonnés».

Sur les marches du Mont des arts se rassemblaient à partir de 15h une cinquantaine de représentants du secteur Horeca. Restaurateurs, barman et hôteliers manifestaient une fois de plus, pour une réouverture du secteur au ralenti pour certains, à l’arrêt pour d’autres. Comme les précédentes manifestations, les pancartes « Commerce à remettre » étaient brandies par les restaurateurs. Mais pour de plus en plus de commerçants ce n’est pas une blague, un argument de revendications, c’est la réalité. Une restauratrice se livre, l’aventure s’achève pour elle, son restaurant le LS Coffee Shop est à remettre. Situé dans le centre de Bruxelles, l’établissement est à l’arrêt. « Dix ans d’économie et cinq années de vie familiale sacrifiées en plus pour ça » nous confie-t-elle le cœur lourd. L’équipe se composait de deux employés et trois étudiants qui se retrouvent sans revenu. Les étudiants subissant de plein fouet eux aussi cette crise tant sur le plan psychologique que financier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct