Réouverture des coiffeurs: des appareils de détection pour mesurer la saturation de l’air en CO2

«La ventilation, ça ne veut pas dire qu’il faut travailler portes et fenêtres ouvertes toute la journée», précise David Clarinval, ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME.
«La ventilation, ça ne veut pas dire qu’il faut travailler portes et fenêtres ouvertes toute la journée», précise David Clarinval, ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME. - Belga

La ventilation des lieux clos est une priorité absolue d’un point de vue sanitaire : purifier l’air permet de diminuer le risque de transmission du coronavirus par aérosols. Parmi les protocoles de mise pour les coiffeurs, celui-ci est nouveau. « La ventilation, ça ne veut pas dire qu’il faut travailler portes et fenêtres ouvertes toute la journée », a précisé le ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME, David Clarinval (MR). « Des détecteurs de CO2 vont pouvoir alerter lorsqu’il y a trop de CO2 dans une pièce et, à partir de ce moment-là, on ventile entre deux clients et on permet ainsi de renouveler l’air qui est dans le salon. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct