Liège: les trois policiers placés sous mandat d’arrêt pour viol nient les faits

Liège: les trois policiers placés sous mandat d’arrêt pour viol nient les faits

Les trois policiers qui ont été déférés mercredi devant le parquet de Liège et placés sous mandat d’arrêt pour viol nient les faits, a indiqué vendredi soir Catherine Collignon, première substitute du procureur du Roi.

Catherine Collignon a indiqué vendredi que les faits reprochés aux trois policiers inculpés pour trois viols et voyeurisme s’étaient produits dans la sphère privée. « Les victimes étaient des connaissances des suspects, voire des connaissances de connaissance. La victime qui s’est manifestée avait une relation consentie avec un homme lorsqu’une personne les a rejoints. Elle a donc été contrainte d’avoir une relation à trois. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct