A gauche, Hidalgo et Montebourg s’activent

La maire de Paris, qui ferait une « excellente candidate » selon le patron des socialistes Olivier Faure, ne s’est pas encore officiellement déclarée. Mais Anne Hidalgo, confortée par sa réélection dans la capitale en juin dernier, ne cache plus son envie d’y aller. Elle sillonne même déjà la France à la rencontre des élus, sachant que l’étiquette de candidate des « bobos parisiens » pourrait lui nuire. Arnaud Montebourg est lui aussi déjà en campagne implicite. L’ancien ministre du Redressement productif rencontre des ouvriers, des syndicalistes à travers le pays. Désormais entrepreneur (il a fondé la marque Bleu-blanc-ruche), il butine pour vendre son idée de la souveraineté, au point d’avoir créé des convergences finalement embarrassantes avec une partie de la droite. Mais d’autres pourraient encore briguer l’Elysée, dont les « anciens » : François Hollande (qui n’a jamais abdiqué son envie de revenir), Ségolène Royal (déjà candidate en 2007) et Christiane Taubira (déjà candidate en 2002).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct