Lamkel Zé, l’heure du grand pardon à l’Antwerp

Le Camerounais a célébré son but dans les tribunes. @News
Le Camerounais a célébré son but dans les tribunes. @News

Didier Lamkel Zé est un personnage atypique. Un véritable OVNI dans le monde du football, où tout devient de plus en plus cadenassé. Le joueur de l’Antwerp cultive sa singularité, son unicité. Sur le terrain, mais aussi en dehors. À la fois attachant pour certains et détestable pour d’autres, il se nourrit volontiers des critiques à son égard. Pour en faire une force dévastatrice. Le Beerschot, qui croisait ce dimanche la route de l’Antwerp (1-2), en a fait les frais. Provoqué durant le match par l’arrière-garde des Rats, le principal intéressé a endossé son costume de buteur pour montrer la voie à suivre aux siens. Avant d’aller célébrer sa nouvelle réalisation en s’asseyant sur un siège d’une des tribunes du Kiel. « J’attendais beaucoup de ce derby. J’ai été chambré par un défenseur adverse qui me disait qu’on ne me voyait pas. Je lui ai répondu : ‘Tu vas me voir quand je vais mettre le ballon au fond des filets’. Il fallait donc une célébration spéciale… », souriait-il, malicieusement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct