Binyamin Netanyahou, un Premier ministre en campagne de retour devant les juges

Le Premier ministre israélien comparaît dans un procès qui imbrique trois affaires.
Le Premier ministre israélien comparaît dans un procès qui imbrique trois affaires. - Reuters.

Un Premier ministre sur le banc des accusés, cela n’arrive pas tous les jours. Surtout quand il est encore en exercice. C’est d’ailleurs la première fois de l’histoire d’Israël que cela se produit. Ce lundi, Binyamin Netanyahou devrait présenter sa défense devant un tribunal de Jérusalem, dans le cadre de son procès pour fraude, corruption et abus de confiance. Le chef du gouvernement israélien est accusé dans trois affaires, où il est question de gros sous et d’influence médiatique.

Commencé en mai 2020, le procès a été ajourné plusieurs fois : pour permettre à la défense de préparer son argumentaire puis en raison du confinement. Jusqu’à ce lundi. A un mois et demi d’élections législatives dans lesquelles Binyamin Netanyahou met son poste en jeu. Comme un dernier sursaut, le président de la Knesset (l’assemblée israélienne), membre du parti du Premier ministre, a proposé dimanche de repousser le procès pour éviter « une flagrante interférence électorale ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct