Carte blanche: Les vaccins contre le covid-19 doivent être érigés en «bien commun universel»

Carte blanche: Les vaccins contre le covid-19 doivent être érigés en «bien commun universel»
Reuters.

Depuis un an, la pandémie de Covid-19 n’épargne personne. A ce jour, plus de 102 millions de personnes ont été touchées et on dénombre plus de 2,2 millions de décès dans le monde. La maladie ne se soucie guère de la nationalité, du genre, de la catégorie socio-professionnelle de ceux qu’elle frappe. Elle creuse même les inégalités préexistantes et a des impacts disproportionnés sur les groupes vulnérables, notamment les femmes et les filles.

Des investissements publics sans précédent ont été mobilisés pour développer des vaccins et des produits de prévention, dépistage et traitement du covid-19, notamment à travers le Mécanisme pour un accès mondial aux vaccins (mécanisme COVAX), en un temps record. Plusieurs laboratoires pharmaceutiques proposent déjà des vaccins sûrs et efficaces, et des campagnes de vaccination sont maintenant amorcées.

Une compétition inédite

Toutefois, une vaccination universelle est encore loin d’être une réalité. Nous assistons à une compétition inédite entre États aux revenus et moyens inégaux pour réserver et s’approprier les doses de vaccins. À ce jour, 80 % des vaccins produits dans le monde ont été achetés par une dizaine de pays riches. Certains disposent d’ores et déjà du stock nécessaire pour vacciner plusieurs fois l’ensemble de leur population.

Aussi, il est urgent de mettre en place des mécanismes qui permettent le partage de connaissances, technologies, savoir-faire et de propriété intellectuelle pour le développement rapide de sites de production, la fabrication de génériques à faibles coûts et la distribution de vaccins. Voilà pourquoi, nous, parlementaires francophones, réclamons une distribution universelle et équitable des vaccins contre le covid-19. Nous exhortons les chefs d’État et de gouvernement à s’engager pour faire de ces vaccins des « biens communs universels » et à soutenir toutes les initiatives en ce sens.

Pour une distribution universelle

Face à l’hypothèse émise par de nombreuses organisations, à savoir qu’il est plus efficace de vacciner en priorité les populations vulnérables de l’ensemble des pays plutôt que celles de quelques territoires, nous avons adopté à l’unanimité une résolution pour une distribution universelle et équitable des vaccins contre le covid-19 lors de notre 46e Assemblée plénière, tenue les 28 et 29 janvier derniers. De plus, nous soutenons tout particulièrement les demandes adressées à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en faveur d’une dérogation à certaines dispositions de l’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC), comme le permet par ailleurs la Déclaration de Doha de 2001, qui visait à protéger la santé publique face aux épidémies de VIH/sida, de tuberculose et de paludisme.

Dans cette perspective, l’APF souhaite pouvoir rencontrer au plus vite, avec la Secrétaire générale de la Francophonie, les responsables de l’OMC et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour en discuter.

Le devoir des pays riches

Ainsi, une suspension temporaire des droits à la propriété intellectuelle permettrait de traiter et de vacciner plus rapidement un maximum de concitoyens dans le cadre de la lutte contre cette pandémie. A cet égard, une nouvelle réunion de négociations se tiendra à l’OMC dans les prochains jours, lors de laquelle la position des États et de l’Union européenne sera déterminante.

Nous espérons qu’elle ira dans le sens de notre appel. Car, s’il y a bien une leçon à tirer de l’année exceptionnelle que nous venons de vivre, c’est qu’il est vain de proposer une solution individualiste à un problème collectif. La vaccination doit être menée partout dans le monde pour éradiquer le virus et les pays riches doivent mettre tous les moyens en œuvre à cet effet.

*Signataires

Amadou Soumahoro, président de l’APF, président de l’Assemblée nationale (Côte d’Ivoire) ; Jacques Krabal, secrétaire général parlementaire (France) ; Christian Levrat, président du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme de l’APF et de la Commission de l’éducation, de la communication et des affaires culturelles (Suisse) ; Angélique Ngoma, présidente de la Commission de la coopération et du développement de l’APF (Gabon) ;

Les parlementaires membres de l’APF suivants : Jorge Santos, président de l’Assemblée nationale (Cap-Vert) ; Roger Torrent, président du Parlement (Catalogne) ; Rudy Demotte, président du Parlement (Fédération Wallonie-Bruxelles) ; Faustin Boukoubi, président de l’Assemblée nationale (Gabon) ; Gaston Tong Sang, président de l’Assemblée (Polynésie française) ; Haroun Kabadi, président de l’Assemblée Nationale (Tchad) ; Yawa Djigbodi Tsegan, présidente de l’Assemblée nationale (Togo) ; Alberto Bertin, président de l’Assemblée (Vallée d'Aoste).

Andorre : Montaner Carine, Sánchez Carles, Rossell Núria, Magallon Marc, Ferré Raül Arménie : Igityan Hovhannes, Melkumyan Mikayel, Yeghoyan Arman. Bénin : Romarique Medegan Fagla Sèdami, Assan Seibou. Bosnie Herzégovine : Prodanovic Lazar, Pendes Marina. Cambodge : Pannha Pen, Damry Ouk, Sim An Noun, Sarieuth Kousoum, Chuktema Kep, Kimsean Yi, Chhoeun Ma, Leat Yim, Sam An Krouch, Thavy Troeung, Saphoeun Sun, Chan Prach, Siphan Men, Chhoeurn Mann, Lim Pol, Cheth Chea, Vun Chheang, Borasy Ty. Cameroun : Hilarion Etong, Monique Ouli Ndongo, Pierre Flambeau Ngayap, David Etame Massoma, Ali Salmana Amadou, Issac Ngahane, Joshua Osih, Lydienne Epoube. Cap Vert : Joana Rosa, Santos Filipe, Fernandes Nilda, Tavares Anilda, Pereira Joao Baptista. Comlores : Abdou Mohamed Ali, Mohamed Salim Abderemane, Hamada Bacar Anfani, Houmadi Ladaenti, Nourdine Sidi Hayda. Côte d’Ivoire : Tilkouete Dah Sansan. Djibouti : Mohamed Dileita, Abdiallahi Elmi Oubah, Abdiallahi Ahmed Omar, Abdillahi Elmi Oubah. Fédération Wallonie-Bruxelles : Matthieu Daele, Margaux De Ré, Françoise Schepmans, Nadia El Yousfi, Gaëtan van Goidsenhoven, René Collin, Philippe Courard, Jean-CharlesLuperto, Jean-Paul Wahl. France : Bruno Fuchs, Stéphanie Kerbarh, Monica Michel, Stéphane Demilly, Marie-Arlette Carlotti, Cyril Pellevat, Philippe Mouiller, Claudine Lepage, Christophe-André Frassa, Laurence Trastour-Isnart, Mansour Kamardine. Gabon : Raphaël Ngazouze, Alexandre Awassi, Landry Ndong Ngueme, Jules Esdras Mouhouloulou, Patricia Ndemgane, Angelina Ditombis, Charlotte Nkero, Marie Stéphanie Inguiessi, Philippe Ngaippe, Davain Séraphin Akure, Pierre Daniel Indjendje Ndala, Alphonse Nziengui, Anatole Tsioukacka, Barnabé Indoumou Mamboungou, Adrien Nkoghe Essingone, Jean Robert Goulongana, Florent Assoumou Akue, Paul Bie Eyene, Nelson Messone, Boris Ngabikoumou, Wada Mesmin, Frédéric Nzue Edzang. Grèce : Dora Avgeri, Vryzidou Paraskevi. Guinée équatoriale : Carlos Eyi Obama Nzang, Jaime Sangale Rondo Crispin. Hongrie : Gyüre Csaba, Csöbör Katalin. Jersey : Michael Jackson, Kirsten Morel, Gregory Guida, John Le Fondré, Montfort Tadier. Jura : Claude Schlüchter, Philippe Bassin, Pierre Chételat. Laos : Eksavang Vongvichit, Sanya Praseuth, Phonephet Boupha. Liban : Ibrahim Azar. Lituanie : Marius Matijosaitis, Giedrius Surplys. Luxembourg : Mars Di Bartolomeo, Josée Lorsché. Madagascar : Assimo Bruno, Razafimahatratra Jean Daniel Christian, Ratsimandriona Aida Hardy, Djohary Lee Andrianambinina, Djaosera Irénée, Régina Clarisse Raheriarijaona, Tsirimaharo Ny Aina Rafenomanantsoa. Monaco : Michèle Dittlot. Maroc : Al Amri Amal, Chaoui Karim, Touimi Benjelloun Mohammed, Gharbi Youssef, Bourgalne Hassan. Maurice : David Gilled Fabrice. Ontario : France Gélinas, Amanda Simard, Natalia Kusendova. Pologne : Michał Seweryński. Polynésie française : MoiharaTupana, Eliane Tevahitua, Lana Tetuanui, Tepuaraurii Teriitahi, Philip Schyle, Sylvana Puhetini, Vaitea Le Gayic, Teura Iriti, Minarii Galenon. République centrafricaine : Nestor Mamadou Nali. République de Macédoine du Nord : Safie Sadiki Shaini, Nenad Kocic, Abdulla Saliu, Marija Petrusevska, Beti Stamenkoska Trajkoska. Rwanda : Pie Nizeyimana, Gamariel Mbonimana, François Habiyakare, Edda Mukabagwiza, Veneranda Uwamariya, Euthalie Nyirabega, Iphigenie Mukandera. Sénégal : Marième Kane Néné, Haniyeu Mbengue, Aminata Diao, Fam Mame Diarra, Diop Ndiagne, Abdoul Moussa Thiam. Serbie : Jadranka Jovanovic. Suisse : Laurent Wehrli, Carlo Sommaruga, Nicolas Walder, Jacques Nicolet, Christine Bulliard-Marbach, Mathias Reynard, Charles Juillard, Jean-Pierre Grin. Tchad : Ahmat Borgou Abderamane, Mahamat Abdoulaye Ahmat, Taram Ndoubanaji, Ibni Bichara Mahamat, Eugenie Mbainaye, Zahara Affono Hadje, Abdraman Ildjiman, Laoubaou Abdias Nodjiadjim, Issa Badi Ahmat. Togo : Lactieyi Djafok, Katanga Poro Tchakpala, Hounakey Akakpo Kossi, Abougnima Molgah, Bamba Massouadoussey Djerkbary, Anate Kouméalo. Tunisie : Iadh Elloumi, Adnane Ben Brahim, Majdi Karbai, Yousri Daly, Fathi Ben Belgacem, Abdelmajid Ammar, Badreddine Gammoudi, Marouan Felfel, Thameur Saad, Amal Ouarteteni, Nessrine Laamari, Jamila Ksiksi. Canton du Valais : Darbellay Fanny. Vallée d’Aoste : Augusto Rollandin, Pierluigi Marquis, Jordan Corrado, Erik Lavy, Aurelio Marguerettaz. Vietnam : Hoang Van Cuong, Pham Khanh, Phong Lan, Dang Xuan Phuong, Dinh Cong Sy, Vuhai Ha.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    1€
    le 1er mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Cartes blanches