lesoirimmo

Armée: le remplacement des Unimog suspendu à un arrêt du Conseil d’Etat

L’Unimog a fait son temps.
L’Unimog a fait son temps. - Belga.

L’arrêt du Conseil d’Etat est attendu d’un jour à l’autre. Il porte sur un marché de plus de 350 millions d’euros. Le recours en suspension a été introduit par la firme Iveco, candidate malheureuse à l’appel d’offres portant sur l’achat par la Défense belge de 879 camions. Un marché qu’a remporté récemment le constructeur néerlandais DAF.

Ce marché public a été lancé en janvier 2020, quand le gouvernement avait autorisé le ministre de la Défense de l’époque, Philippe Goffin (MR), à entamer la procédure d’achat. Selon la Direction générale des ressources matérielles (DG-MR) de l’armée, l’objectif est de remplacer les camions légers Unimog 1300L de 1,9 tonne – dont 1.800 exemplaires avaient été acquis – et les camions Volvo N10, dont 1.228 exemplaires avaient été achetés en avril 1986 pour l’équivalent de 87,5 millions d’euros. Une partie de ce charroi a déjà été revendu lors de ventes publiques ou à d’autres armées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct