Que les amateurs de castagne se rassurent

On a connu pire. Jusqu’à présent, touchons du bois, du bon bois ardennais, la procédure de sélection des projets wallons qui pourront bénéficier du soutien européen dans le cadre du plan de reprise et de résilience n’a pas donné lieu à une guerre des tranchées entre provinces, grandes villes, bassins de vie et autres intercommunales.

Ne soyons pas dupes toutefois : dans la bonne vingtaine de fiches adressées au fédéral puis à l’Europe, les équilibres sont subtils entre villes et campagnes ou Liège et Charleroi. Mon tram vaut bien ton métro. Sans oublier la nécessité de satisfaire socialistes, libéraux et écologistes, ce qui va presque de soi dans une coalition.

Mais que les amateurs de castagne politique ne désespèrent pas ! Tout n’est pas réglé pour autant : les projets wallons pèsent 1,9 milliard et la Région ne recevra que 1,4 milliard. Il faudra élaguer, encore et encore (on vient de 132 fiches « brutes », pour rappel).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct