Plan de relance: la Wallonie picarde oubliée et déchirée

L’ancien ministre-président s’insurge contre le sort fait à la Wapi.
L’ancien ministre-président s’insurge contre le sort fait à la Wapi. - Mathieu Golinvaux.

La répartition des moyens du plan de reprise et de résilience de l’Union européenne ravive les antiques revendications sous-régionales en Wallonie. A fleurets mouchetés, et pour cause : si la Région obtiendra 1,5 milliard et a déposé pour 1,9 milliard de projets, la grande majorité de ceux-ci ont une vocation transversale. On songe à la rénovation énergétique des bâtiments, à la construction de logements ou à la digitalisation des administrations, dont tout le territoire bénéficiera.

Peu de dossiers sont ancrés localement. Il faut citer Liège Carex à l’aéroport de Bierset (60 millions), les prolongations du tram de Liège (105) et du métro de Charleroi (60), le bus à haut niveau de service et l’aménagement de la N51 à Mons-Borinage (30) ou A6K-E6K, le hub d’innovation et de formation numérique carolo (105).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct