Le calvaire de Gaël Monfils: «Ne me tirez pas dessus, je suis déjà à terre»

Belga
Belga

La balle qui fuit comme un boomerang mal maîtrisé, le geste ample qui se transforme en petit bras, le pilote automatique qui ne s’enclenche plus et la tête à qui on ne fait plus confiance : cela fait pratiquement un an que Gaël Monfils en voit des vertes et des pas mûres.

Depuis l’apparition du coronavirus, en fait. Car juste avant, encore, en début de saison dernière, le 11e joueur mondial faisait figure d’homme à battre, avec ses deux titres (Montpellier et Rotterdam), sa demi-finale à Dubaï et son bilan de 15 victoires pour 3 défaites. Mais depuis que le monde a dû se masquer, c’est la cata, on ne peut pas le dire autrement, pour le Parisien qui n’a plus gagné un seul match (voir notre chiffre) et a donc perdu d’emblée, ce lundi, en 5 sets (6-3, 4-6, 5-7, 6-3, 3-6), face au jeune Finlandais Emil Ruusuvuori, 86e joueur mondial.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct