Vaccination pour les enseignants: il y a priorité et priorité

Plus les élèves sont petits et fragiles, plus les risques professionnels sont élevés: il y a évidemment davantage de contacts avec des enfants de maternelle ou de l’enseignement spécialisé qu’avec des élèves de rhéto tous masqués.
Plus les élèves sont petits et fragiles, plus les risques professionnels sont élevés: il y a évidemment davantage de contacts avec des enfants de maternelle ou de l’enseignement spécialisé qu’avec des élèves de rhéto tous masqués. - Photo News.

Les enseignants ne sont pas particulièrement plus à risque que d’autres professions, ils ne seront donc pas intégrés dans cette phase de la vaccination ». L’information, livrée samedi par Sabine Stordeur, project manager de la task force vaccination, a fait l’effet d’une douche froide sur le monde de l’école. « S’entendre dire que des enseignants ne prennent pas de risque dans cette crise alors que le vécu du terrain dit tout le contraire, nous ne pouvons pas l’accepter », s’indignait encore ce lundi matin Roland Lahaye, patron de la CSC enseignement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct