Coronavirus: l’ECDC manque de transparence, «Il reste encore beaucoup à faire»

Coronavirus: l’ECDC manque de transparence, «Il reste encore beaucoup à faire»

L’agence sanitaire de l’Union européenne est aux prises avec un manque de données fiables des pays de l’UE sur la pandémie et n’est pas assez transparente sur certaines de ses décisions, selon la médiatrice européenne Emily O’Reilly.

«La transparence et la responsabilité doivent être la pierre angulaire d’une institution qui a un rôle à jouer dans la protection de la santé publique», a déclaré Mme O’Reilly.

L’ECDC (Centre européen de contrôle et de prévention des maladies) n’a pas été transparent sur les échanges avec son homologue chinois CDC. En outre, certaines études de l’ECDC de l’année dernière n’ont pas été publiées.

«Il reste encore beaucoup à faire pour communiquer avec le public et expliquer comment et sur base de quelles preuves scientifiques l’ECDC effectue des évaluations», poursuit Mme O’Reilly.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct