Les syndicats ferroviaires se mobilisent face à la réforme des guichets

Afin d'appuyer cette mobilisation, le syndicat a publié une vidéo montrant des bureaux totalement désertés, lundi. "Le Covid-19 a vidé des bureaux temporairement. D'autres veulent vider des gares pour toujours. Aux membres du conseil d'administration de la SNCB et ministre de la Mobilité: maintenez du personnel dans les gares !", peut-on y lire.

La SNCB a annoncé vouloir progressivement fermer 44 guichets sur 135 - qui, selon elle, représentaient moins de 6% des transactions en 2019 - d'ici la fin de l'année dans ses gares. Pour 37 autres, les horaires d'ouverture seront alignés sur les moments les plus denses de la journée à partir du 1er mars.

Syndicats et association de navetteurs désapprouvent cette opération, qui entraînera selon eux la suppression de 77 équivalents temps plein (ETP).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct