Sous l'effet Draghi, le coût de la dette de l'Italie à un plus bas historique

Les obligations de l'Italie à 10 ans, le taux de référence, évoluaient mardi autour de 0,50%, leur plus bas niveau historique. Le dernier plus bas date de la mi-décembre, à 0,518%.

Les investisseurs se montrent plus qu'enthousiastes à l'idée de voir arriver en Italie un gouvernement dirigé par M. Draghi, l'homme qui est crédité d'avoir sauvé la zone euro en 2012 en pleine crise de la dette.

La Bourse de Milan avait ainsi franchi la barre des 3% de hausse le 3 février au moment où le président de la République Sergio Mattarella accueillait M. Draghi pour le charger de former un gouvernement afin de sortir le pays de sa crise politique et économique.

"Super Mario à la rescousse. Nous savons qu'il fera +tout ce qu'il faut+ pour sortir l'Italie de sa pire crise économique et sanitaire depuis la guerre", avait alors commenté Neil Wilson de Markets.com.

L'analyste faisait ainsi allusion aux mots magiques prononcés M. Draghi lors d'un discours à Londres à l'été 2012. Il se disait "prêt à tout" - "whatever it takes" en anglais - pour soutenir la zone euro.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct