L’envolée tardive du peintre inconnu Maurice Jeannin à Gerpinnes

Le tableau de Maurice Jeannin adjugé à 23.000 euros: en mauvais état (on voit nettement une déchirure dans la chevelure), un bijou du genre qui va attirer l’attention bien au-delà de la Belgique.
Le tableau de Maurice Jeannin adjugé à 23.000 euros: en mauvais état (on voit nettement une déchirure dans la chevelure), un bijou du genre qui va attirer l’attention bien au-delà de la Belgique.

Sale, abîmé, troué, réalisé par un peintre inconnu, mis aux enchères dans une jeune salle de vente à Gerpinnes, le tableau de Maurice Jeannin était estimé entre 600 et 800 euros. Il s’est envolé à 23.000 euros lors de la vente du 31 janvier. Un fameux résultat pour une maison qui fêtait ainsi sa première année d’existence. Il y a un an, en effet, le 8 janvier 2020, Valéry Soudant réalise un rêve qu’il caressait depuis longtemps. « J’ai été antiquaire pendant de nombreuses années, raconte-t-il aujourd’hui. Mais ce qui m’a toujours plu dans les enchères, c’est l’incertitude positive qui plane sur un lot. Quand vous vendez un objet en magasin, si vous évaluez son prix à 1.300 euros, vous savez que vous allez en retirer entre 1.300 et 1.500 euros. En salle de vente, par contre, on peut passer de 1000 à 10.000 euros, voire beaucoup plus. Ce côté “jeu” m’a toujours fasciné. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct