Coronavirus - "Une plus grande attention pour le bien-être des Belges est indispensable" (Belfius)

Le PIB belge s'est contracté l'an dernier de 6,2% et le trou budgétaire représente désormais 10% du PIB, contextualise la banque. "En outre, nous savons que les faillites et licenciements occasionnent un dommage permanent à notre économie et que le déficit budgétaire ne va pas disparaître du jour au lendemain."

Mais il existe d'autres coûts, moins visibles, rappelle Belfius, évoquant la dernière version des "indicateurs complémentaires du PIB" (qui s'attardent notamment sur le bien-être de la population, NDLR) publiés la semaine dernière par le Bureau fédéral du Plan. Les résultats étaient "dramatiques", la pandémie ayant eu un effet "désastreux supplémentaire sur tous les aspects du bien-être".

Belfius pointe, entre autres, le décrochage scolaire et la détérioration de la condition physique, mais surtout de la santé mentale, évoquant sur base des données de Sciensano un doublement des problèmes de dépression par rapport à la période précédant la crise.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct