Procès en destitution de Donald Trump: les sénateurs veulent en finir rapidement

Donald Trump est notamment accusé d’avoir attisé la colère de ses partisans lors de son discours en plein air, le 6 janvier, les invitant à «marcher sur le Capitole».
Donald Trump est notamment accusé d’avoir attisé la colère de ses partisans lors de son discours en plein air, le 6 janvier, les invitant à «marcher sur le Capitole». - AFP

Le second procès en destitution de Donald Trump s’est ouvert mardi après-midi au Sénat, sur la colline du Capitole à Washington. Un mois et trois jours exactement après l’assaut brutal contre cette même colline, où le Congrès était alors réunion en session pour certifier la victoire du démocrate Joe Biden dans les urnes le 3 novembre dernier. Cinq personnes, dont un policier, périrent. L’ex-président des Etats-Unis est aujourd’hui jugé pour avoir « incité à (cette) insurrection », attisant la colère de ses partisans lors d’un discours préalable en plein air, les invitant à « marcher sur le Capitole » et « à se battre » pour empêcher cette certification parlementaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct