Sortie du nucléaire: il faudra trouver 3GW

Dans le cadre de la sortie programmée du nucléaire d’ici 2025, il faudra mettre en place des capacités alternatives de production d’électricité pour assurer la sécurité d’approvisionnement du pays et éviter les coupures de courant.
Dans le cadre de la sortie programmée du nucléaire d’ici 2025, il faudra mettre en place des capacités alternatives de production d’électricité pour assurer la sécurité d’approvisionnement du pays et éviter les coupures de courant. - Belga

Il y a deux semaines, la ministre fédérale de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen), dévoilait la dernière évaluation quant au coût du mécanisme de rémunération de capacité (CRM). Selon une étude confiée au bureau de consultance Haulogy, il en coûtera entre 238 et 253 millions d’euros par an pendant quinze ans.

La ministre n’avait pas précisé sur base de quel volume de production le coût du mécanisme a été calculé. Invité à s’exprimer mardi sur le dossier en commission Climat de la Chambre, Luc Vercruyssen, l’auteur de l’étude de Haulogy, a expliqué que d’après ses estimations, le volume nécessaire était de 3,068 GW. Soit un chiffre à mi-chemin entre celui du gestionnaire du réseau de transport électrique Elia (3,6 GW) et celui de la Creg, le régulateur fédéral (2,4 GW).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct