Toujours pas de débat d’actualité sur Nethys au parlement wallon

Toujours pas de débat d’actualité sur Nethys au parlement wallon

Le parlement de Wallonie n’en a pas fini avec le dossier Nethys, ses soubresauts et ses ramifications. Il y a deux semaines, lors de la dernière séance plénière, le bureau s’était appuyé sur le règlement de l’assemblée pour refuser au PTB le droit de poser une question d’actualité sur les derniers événements de la saga, à savoir l’inculpation et l’incarcération d’anciens responsables du groupe liégeois.

Depuis ce 27 janvier, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de la Meuse. La semaine passée, le bureau de Jean-Claude Marcourt à Namur et son domicile à Liège ont été perquisitionnés par les enquêteurs dans le cadre de l’instruction mise à charge de Stéphane Moreau et consorts. Et ce mardi, dégât collatéral de l’enquête, dira-t-on, on apprenait le licenciement pour faute grave de Luc Partoune, le patron de Liège Airport, filiale de Nethys.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct