Le tourisme risque de ne plus jamais ressembler à celui d’avant

Le tourisme risque de ne plus jamais ressembler à celui d’avant
Remo Casilli/Reuters

Frontières fermées, quarantaines et tests PCR obligatoires, lignes aériennes réduites au minimum, risque de rester coincé à l’autre bout de la planète pendant une durée indéterminée, peur de tomber malade loin de chez soi… En 2020, l’humanité a connu une sédentarité jamais vue depuis au moins un siècle. La plupart des globe-trotters, forcés de mettre leurs projets entre parenthèses, doivent attendre que la pandémie décline et que tout redevienne comme avant pour repartir. « Ces événements ont mis en lumière la vulnérabilité de l’industrie touristique, qui a besoin de stabilité et de sécurité pour se développer », observe Rodolphe Christin, sociologue du voyage et auteur de La vraie vie est ici : voyager encore ? (Ed. Ecosociété, 2020).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct