Virginie Efira, Emilie Dequenne et Yolande Moreau sur la liste des césarisables

«Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait», d’Emmanuel Mouret, pour lequel Emilie Dequenne décroche une deuxième nomination pour un second rôle.
«Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait», d’Emmanuel Mouret, pour lequel Emilie Dequenne décroche une deuxième nomination pour un second rôle. - D.R.

En 2020, malgré la pandémie, l’arrêt des tournages, les fermetures des salles, le cinéma français a tenu bon. Et ce sont 125 longs-métrages français qui étaient éligibles au César du meilleur film. Au terme du premier tour de votes des 4.292 membres votants de l’Académie avec un taux de participation de 54,9 %, Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, petit bijou d’Emmanuel Mouret, arrive en tête des nominations de la 46e cérémonie des César. Suivent Eté 85, thriller romantique de François Ozon et Adieu les cons, tragicomédie d’Albert Dupontel, avec chacun douze nominations. En quatrième position, Antoinette dans les Cévennes, la comédie vivifiante de Caroline Vignal, comptabilise huit nominations. En cinquième place, Adolescentes, le documentaire de Sébastien Lifshitz, en a six. Donc, le César du meilleur film se disputera entre Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, Adieu les cons, Eté 85, Antoinette dans les Cévennes et Adolescentes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct