Presse: la liberté d’informer tremble en Pologne

«Les médias n’ont pas le choix»: les premières pages des journaux en grève s’étalaient en bonne place dans les kiosques, ce mercredi à Varsovie.
«Les médias n’ont pas le choix»: les premières pages des journaux en grève s’étalaient en bonne place dans les kiosques, ce mercredi à Varsovie. - Reuters

Dans un mouvement aussi symbolique qu’inhabituel, une grève d’une rare ampleur a touché la Pologne ce mercredi. Les médias indépendants ont déposé leur plume, leur micro et leur caméra pour protester contre un projet d’impôt sur la publicité. Cette nouvelle taxe menace, selon eux, leur indépendance. Et par là même la démocratie, comme le craint la Gazeta Wyborcza, journal polonais dont Le Soir est partenaire grâce au réseau Lena. « C’est exactement comme cela qu’Orban s’est débarrassé des médias libres en Hongrie », dénonce le quotidien. « Nous voulons vous montrer à quel point la liberté de parole et des médias indépendants sont importants dans un pays démocratique. »

La cinquantaine de médias qui s’est associée au mouvement publie une lettre ouverte que Le Soir a tenu à relayer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct