Affaire Chovanec: des procédures disciplinaires sont ouvertes contre trois officiers supérieurs

Affaire Chovanec: des procédures disciplinaires sont ouvertes contre trois officiers supérieurs

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a annoncé mercredi que des procédures disciplinaires étaient ouvertes à l’encontre de trois officiers supérieurs de la police fédérale concernés par l’affaire Chovanec. Cette décision fait suite à une enquête préalable de l’Inspection générale de la police.

La ministre n’a pas voulu donner de détails et préciser qui étaient les officiers concernés. Elle a simplement indiqué que les procédures visaient « des sanctions disciplinaires lourdes ». Dans deux des procédures, la ministre est la seule autorité disciplinaire. Dans la troisième, elle intervient de concert avec le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne. Or, selon la loi de 1999 sur le statut disciplinaire de la police, cette compétence conjointe des deux ministres s’exerce dans le cas du commissaire général ou, plus probablement dans ce cas, des directeurs généraux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct