Crédits hypothécaires: sans héritage, les jeunes ne peuvent plus emprunter

Crédits hypothécaires: sans héritage, les jeunes ne peuvent plus emprunter
Willy Leclercq

Si vous cherchez à acheter un premier bien immobilier, vous avez, sans doute, décortiqué la mesure dans tous les sens : depuis le 1er janvier 2020, ce n’est donc plus « une nouveauté », la Banque Nationale de Belgique (BNB), en sa qualité de superviseur du secteur financier, impose aux banques de prêter plus largement à ceux qui ont les moyens de payer « cash » plus de 10 % de la valeur du bien convoité (et donc, si l’on tient compte des autres frais qui s’appliquent, d’avancer un apport personnel de minimum 20 % du prix d’achat).

Une règle destinée à empêcher un endettement trop lourd des ménages plus fragiles et à prévenir l’éclatement de « poches » de crédits à risque sur le marché. En détail, depuis un peu plus d’un an, seuls 35 % des nouveaux prêts « fabriqués » chaque année pour financer une première habitation propre peuvent être d’une « quotité » (rapport entre le montant emprunté et la valeur du bien) supérieure à 90 %.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct