France: Marine Le Pen, le tribunal judiciaire et celui de l’opinion

Marine Le Pen devait répondre devant le tribunal correctionnel de Nanterre de «la diffusion de messages violents ou portant gravement atteinte à la dignité humaine et susceptibles d’être vus par des mineurs».
Marine Le Pen devait répondre devant le tribunal correctionnel de Nanterre de «la diffusion de messages violents ou portant gravement atteinte à la dignité humaine et susceptibles d’être vus par des mineurs». - EPA

Humeur

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct