«Les éblouissements» de Pierre Mertens mis en lumière

«Les éblouissements» de Pierre Mertens mis en lumière

La postérité n’est pas toujours une surexposition. Notre mémoire à long terme est un lieu obscur, encombré de trésors dont les éclats ne nous parviennent plus, et s’il n’y avait de temps à autre le feu de l’actualité pour en éclairer les traverses et soupentes, nous resterions aveugles des richesses de nos greniers, éternels pauvres de l’instantané.

Cette soudaine lumière portée sur l’emprise de l’ombre, nous la devons en ce mois de janvier aux éditions Points. La cinquantaine fringante, Points vient de célébrer son demi-siècle par un feu de rééditions au nombre desquelles figure un roman qui, à l’époque, fut décrit comme celui de la « maturité » de l’écrivain belge Pierre Mertens – et parfois son « chef-d’œuvre » : Les éblouissements, Prix Médicis 1987.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct