Anvers: 30 policiers et gardiens soupçonnés de harcèlement et de racisme

Anvers: 30 policiers et gardiens soupçonnés de harcèlement et de racisme
Photo News

Le procureur général d'Anvers veut traduire en justice 30 hommes et femmes qui travaillent pour la police d'Anvers et le Corps de sécurité pour avoir systématiquement harcelé leurs collègues. Quinze d'entre eux devraient également répondre de racisme, rapportent De Standaard, De Morgen, Het Laatste Nieuws, Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen.

Ce jeudi, la Cour examinera l'affaire qui a débuté en 2017. À l'époque, un membre de la police locale d'Anvers s'est rendu chez son supérieur parce qu'il avait été choqué par un groupe de ses collègues sur WhatsApp. Ce groupe avait été créé des années auparavant pour prendre des dispositions pratiques avec le corps de sécurité du SPF Justice.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct